Humanité, animalité.

Devenir adulte,devenir animal: spider man

animal | 10 juin, 2015 06:21

Spider-Man ( L'Homme Araignée en français) est un personnage de fiction, super-héros appartenant à l'univers de Marvel Comics. Créé par le scénariste Stan Lee et le dessinateur Steve Ditko, il apparaît pour la première fois dans le comic book Amazing Fantasy  en 1962.

Ce personnage est l'identité que se choisit le jeune Peter Parker après avoir été mordu par une araignée radioactive et découvert qu'il possédait des super-pouvoirs. Spider-Man est depuis lors l'un des personnages les plus populaires de l'univers des comics.

Pourquoi avoir incarné l’être humain en une araignée ?

L’incarnation d’un adolescent en un insecte peut sembler être une idée plus ou moins étrange mais c’est ce qu’est spider-man. La transformation de cet adolescent en une araignée lui laisse place à des nouvelles capacitées surhumaines propre à l’araignée et aux insectes en générale. Peter Parker, après c’être fais mordre par une araignée radioactive développe une force surhumaine, un sixième sens capable de prévenir du danger ainsi qu’une agilité et rapidités hors du commun.

La transformation de cet adolescent « s’explique » par des expériences scientifiques faites sur les araignées, on pourrait donc d’après le comic book spider-man modifier le code génétique d’un être humain pour en faire un être surhumain, une arme.

L'idée de Stan Lee était de créer un " super minable ", un super héros born to loose. Un gamin rachitique, binoclard, chouchouté par sa vieille tante, rejeté par tous ses camarades de classe, incapable de trouver l'argent du loyer et super héros à ses heures perdu. Pas quelqu'un qui jouât les minables par ruse, comme Clark Kent (Superman), pas un être physiquement infériorisé mais grand médecin comme Don Blake (Thor). Non, un vrai minable qui se prit des claques dans la vie civile et des coups dans son costume de héros. Vous pensez peut être que Spider-Man fut le premier Marvel comic à ne pas avoir été co-créé par Kirby? Spider-Man fut dessiné dès le premier épisode par Steve Ditko et c'est une bénédiction. Ditko a su donner à cette série une atmosphère spéciale, un charme indéfinissable, un style tout à fait unique, qui tranchaient avec les séries lancées par Kirby, comme d'ailleurs avec les créations précédentes ou ultérieures de Ditko. Ceci dit, Spider-Man a été créé... par Kirby, un an avant Lee et Ditko et non pour Marvel mais pour Black Magic  Le comic avait cessé de paraître avant que la bande ne fût publiée et Kirby avait gardé l'idée au fond d'un tiroir. Lorsqu'il en fit part à Stan Lee, celui ci y vit l'incarnation idéale pour son super minable.  En fin de compte, Spider-Man ne garda pas longtemps cet aspect rachitique cher à Stan Lee. Au fil des épisodes il se muscla jusqu'à n'avoir plus rien à envier aux malabars de Kirby. Néanmoins Ditko se réapropria de manière imprévue l'idée du Peter Parker looser de Stan Lee. Comme Steve Ditko avant lui, Peter Parker était un étudiant solitaire, asocial, mal à l'aise avec les filles et qui aurait tenu un discours anarchiste de droite, si Lee n'avait pas été là pour réécrire les dialogues.

Grace a la rencontre de l'araignée Peter Parker est devenue plus confient en lui, plus responsable ce qui l'a permit d'avantage a ce rapprocher de l'age adulte et quitter cette adolescence où il était perdu dedans.

L'animal permet a l'humain de l'aider a sortir d'une mauvaise posture dans la société et a avoir plus confiance en lui.

Rubio. M,Juan-A.

La métamorphose en animal

animal | 10 juin, 2015 06:16

 

 

Résultat de recherche d'images pour "image minotaure"

 

 

Pour commencer, nous allons parler du Minotaure, un croisement entre un Homme et un taureau,

Le Minotaure, qui s'appelait Astérios, était un homme à tête de taureau que Pasiphaé, épouse de Minos, roi de Crète, avait engendré du taureau blanc de Crète. Il était enfermé dans un palais appelé le Labyrinthe, spécialement construit par Dédale; il recevait régulièrement sept athéniens et sept athéniennes comme tribut pour les dévorer. Minos avait reçu en présent un magnifique taureau blanc de la part de Poséidon mais il négligea sa promesse de le sacrifier à Poséidon, aussi ce dernier inspira-t-il une passion coupable et contre-nature à Pasiphaé. Aidée par l’architecte Dédale, qui lui fabriqua une vache de bois, Pasiphaé céda à cet amour incontrôlable et donna naissance à un monstre mi-homme mi-taureau.

 La réincarnation désigne un processus pendant lequel un principe immatériel et individuel (âme, substance vitale, conscience individuelle, énergie, esprit) qui accomplit des passages de vies successives dans différents corps (humains, animaux ou végétaux, selon les théories). À la mort du corps physique, l'âme quitte le corp pour habiter, après une nouvelle naissance, un autre corps comme animal ou autres corps vivants. L'idée de la réincarnation est issue de la Préhistoire indienne, selon la chronologie de l'hindouisme. La réincarnation est beaucoup présente dans les films comme les indiens qui se réincarne en aigle, en ours,etc...

 

 

 

 

 

Hatchi : l'homme, meilleur ami du chien?

animal | 10 juin, 2015 06:14

Le film "Hatchi", réalisé en 2009 par Lasse Hallström est inspiré d'une histoire vraie, et particulièrement touchante, qui nous donne à réflechir sur les relations entre l'animal (le chien Hachiko) et l'homme (incarné ici par Richard Gere).

 

Cette histoire nous est racontée par Stephen P. Lindsey:

"Parker, professeur de musique, rentre un soir du travail et il trouve un chiot Akita errant sur le quai de la gare, où sa cage s'est cassée en tombant. Il décide de le garder alors que sa femme Cate s'y refuse. Parker appelle le chiot "Hatchi", parce que sur son collier est inscrit le chiffre 8 en japonais (Hachikô). 18 mois passent et Hatchi, qui a grandi, accompagne chaque jour Parker à la gare et l'attend tous les soirs à 17 heures, à la même place.

Un jour, Hatchi, qui ne jouait jamais avec sa balle, y joue soudainement un matin. Un ami de Parker lui avait dit que les Akitas étaient des chiens sages, et ne jouaient que lorsqu'il se passait quelque chose de grave. Soudainement, à son travail, Parker meurt en faisant une hémorragie cérébrale. Hatchi, ne le voyant pas revenir, l'attend patiemment jusqu'au soir. Après les obsèques de Parker, Cate et Andy, leur fille et son mari, déménagent. Andy décide d'emmener Hatchi avec elle mais elle s'aperçoit que le chien n'a qu'une seule envie : retourner à la gare et attendre Parker. Un jour, il entend un train siffler et regarde en direction du portail. Il garde toujours la vision de son maître partant au travail et qui doit revenir. Andy comprend alors et elle se résout à laisser partir le chien. Hatchi retourne à la gare, à la même place où il attendait son maître pendant qu'il était encore en vie. Il le fera chaque jour, durant plus de 9 ans, jusqu'à sa mort. Il se fait une notoriété auprès des voyageurs et devient un symbole de fidélité envers son maître."

L'homme n'est-il pas bel et bien le meilleur ami du chien?

Ha T. - Louanne G.- Zoé T.

 

L'imaginaire de l'animalité : AVATAR

animal | 03 juin, 2015 09:21

Qu’est-ce qu’un avatar ? C’est un changement, une transformation d’un être (qui conserve toutefois son identité d’origine) en un autre. On se rend alors compte que le choix du titre du film est très pertinent. Il est directement en lien avec le personnage principal : Jake Sully. En effet, il est un des seuls humains qui souhaite devenir Na’vi de façon définitive. Il désire effectuer ce changement. Pourtant, à son arrivée sur Pandora, il devait faire partie de ceux qui soutiendraient les humains à l’extraction du « minerai » et être prêt à tuer des Na’vi si le besoin se présenterait. On peut aussi remarquer que les humains ont perdu contact avec la nature, ils sont bestiaux et remplis de méchanceté contrairement aux Na’vi, qui possèdent l’ « humanité » que les humains ont perdu.

Focalisons-nous sur les personnages. Les habitants de Pandora sont remarquables. Ils sont bleus et dotés d’une intelligence égale à l’Homme (ni plus intelligents, ni moins intelligents). Ils ont une culture qui semble calquée sur celle des indiens d'Amérique : ils vivent en clans, chassent à l'arc, ont des chefs et sorciers, font de longs conseils avant toute décision impliquant l'avenir du clan, sont parfois violents, vénèrent la déesse mère, etc. Leur organisme est adapté à leur planète, ils sont grands et résistants et sont capables de respirer l’air toxique de Pandora (contrairement aux humains qui sont forcés de porter des masques). On remarque que Cameron a choisi de les représenter avec une forme « humanoïde » tout en laissant une touche d’exotisme à ces personnages.t aux Na’vi, qui possèdent l’ « humanité » que les humains ont perdu.

Jake Sully, grâce à son avatar réussi – à un moment du film – à dompter un ikran (une sorte de dragon volant). Cela montre qu’il parvient à établir une communication avec l’animal. Et paradoxalement, cette communication n’est pas possible avec les humains. La fin nous montre aussi que le héros est plus épanoui dans sa vie d’« avatar » qu’humaine.

Les hyènes, humanité /animalité

administrateur4 | 29 janvier, 2015 11:53

Buffy contre les vampires

Buffy contre les vampires est une série télévisée américaine des années 90, créée par Joss Whedon.

Ça raconte l'histoire d'une jeune adolescente, Buffy Summer, issu d'une longue lignée d’Élue fait pour combattre les vampires et les démons. Elle est pour cela encadrée par un mentor, Giles, et d'un cercle d'amis qui l'aide dans sa quête.

 

Dans l'épisode 6 de la saison, « The pack », la classe de Buffy se rend au zoo. Alors que tous les élèves visitaient, une bande de cinq lycéens emmène l'un de leur camarade voir les hyènes, ce qui est interdit. Alex les rejoins pour aider son camarade mais lorsqu'il croisa le regard d'une des hyène, celle-ci s'empara de son corps. Il se passa la même chose pour la bande des cinq lycéens.

Tout au long de l'épisode, Buffy et Willow se rendent compte qu'il y a un problème chez leur ami et vont donc s'adresser au mentor de Buffy. Celui-ci, après l'insistance des lycéennes, finit par faire des recherches, venant d'apprendre que le cochon du lycée venait d'être mangé.

Buffy et Willow arrivent à enfermer Alex dans une cage et le laisse sous la surveillance de Willow, pendant que Buffy et le bibliothécaire se rendent au zoo pour rencontrer l'homme qui leur avait interdit de s'approcher des hyènes. Mais aidé par le reste de la meute, Alex réussit à sortir de la cage. Ils tentent alors de s'en prendre à Willow mais Buffy revient et l'aide à s'échapper.

 

Cet épisode de la série nous montre le contraste qu'il y a entre l'humanité et l'animalité. Un humain ne possédant pas la même force qu'un animal, il est moins dangereux. Lorsque Alex est possédé par la hyène, il mange un cochon cru, signe d'animalité, chasse les plus faibles et se moquent d'eux. Il ose également faire des choses qu'il n'aurait jamais faites étant humain, il devient cruel et sans morale.

alt

                                                                                                                                                    

Laurine

Animalité La compagnie des loups, analyse .

administrateur4 | 29 janvier, 2015 11:51

La compagnie des loups

L'histoire de La compagnie des loups se passe dans le rêve du personnage principal, une jeune fille de seize ans nommée Rosaleen. Elle s'endort et, dans son rêve, elle et sa famille vivent à l'époque du moyen âge, dans un petit village dans une forêt. Sa sœur se fait tuer par des loups, c'est l'élément déclencheur. Rosaleen part chez sa grand mère le soir même de l'enterrement de sa sœur, pour laisser ses parents se reposer. Sa grand mère en profite pour lui raconter des histoires et des légendes sur les loups. Celle-ci la met en garde contre les hommes dont les sourcils se rejoignent. Le bétail du village se fait attaquer par un loup et les hommes du village décident de partir tuer la bête. Lorsqu'ils y parviennent, la bête est morte mais le corps du loup se transforme en un corps d'homme, ce qui choque tout le village. Peu après, elle part en forêt avec un jeune garçon du village qui est amoureux d'elle, mais ils finissent par se perdre chacun de leur côté. Cela crée quelques tensions dans le village mais Rosaleen est vite retrouvée. Quelques jours plus tard, alors qu'elle rend une nouvelle fois visite à sa grand-mère, elle croise, sur le chemin, un homme dont les sourcils se rejoignent. Ils font le paris de celui qui arrivera en premier chez la vieille dame. Lorsque Rosaleen arrive enfin, elle voit l'homme assit sur le rocking chair et les vêtements de sa grand mère en train de brûler dans le feu. Elle comprend alors que l'homme n'est pas seulement un homme, mais un loup-garou.

alt

 

 

Dans cette histoire, il y a certaines référence aux contes comme « Le Petit Chaperon Rouge » lorsqu'elle porte un chaperon rouge pour rendre visite à sa grand-mère et lui apporter un panier de nourriture. Il y a aussi des références symboliques comme lorsqu'elle se perd dans la forêt après avoir embrasser le garçon de son village. Elle trouve des œufs dans un nid avec à l'intérieur des statues de bambins, ça signifie que Rosaleen est devenue une jeune fille prête à passer dans le monde des adultes.

 

On peut se poser la question de la malédiction du loup garou. Certaines personnes se transforment en loup car ils ont cette part d'animalité à l'intérieur d'eux, d'autres se font donner la malédiction par quelqu'un d'autre et, dans le cas de Rosaleen, c'est un choix. Devenir un loup-garou est donc une malédiction ou une bénédiction ?

Lorsque le bétail du village est attaqué, ce n'est pas un loup ordinaire qui chasse mais un loup-garou, autrement dit, un humain transformé en loup. Ce qui signifie que lorsque les loups-garous sont sous la forme animal, leur instinct de chasse refait surface, ils perdent leur humanité pour laisser place à leur animalité.

Analyse The company of wolves

administrateur4 | 29 janvier, 2015 11:48

Humanité Animalité

La compagnie des loups ( ou The campany of wolves )

alt

Ce film sortie 1934 de Neil Jordan commence avec la vue d'une maison, l'on voit une jeune fille, Rosaleen, endormie sur son lit, elle rêve. A partir de ce moment nous sommes amenés dans son rêve, l'on voit sa grande sœur, Alice, courir dans les bois, puis se faire tuer par une meute de loup. Après cela, la jeune Rosaleen va vivre quelque temps chez sa grand-mère, cette dernière lui raconte qu'il faut se méfier « des hommes dont les sourcils se rejoignent ». De son côté le voisin de Rosaleen essaie de la charmer, et lui demande une balade dans les bois, elle accepte. Cependant vu que leur balade s'est éloigné du bois, le jeune homme trouve le bétail attaqué par des loups, les homme du village décident donc de partir à la chasse. Rosaleen, elle, part voir sa grand-mère, en chemin elle trouve un homme qu'elle trouve charmant, c'est pourquoi elle entame une conversation avec ce dernier, rigole, discute, etc... Il lui dit qu'il peut arriver plus rapidement qu'elle chez sa grand-mère, mais elle le nie. Arrivée chez sa grand-mère, il trouve non pas cette dernière, mais l'homme, qui a mangé la pauvre femme. Il essaie de la tuer à son tour, mais ni arrive pas, l'homme se transforme en loup, mais la jeune fille l'apaise. La fin est donc surprenante et inattendue. On ne s'attend pas à une fin comme telle.

 


Ce film est une adaptation psychanalytique du Petit Chaperon Rouge, de plus de nombreuses apparitions peuvent nous faire penser à d'autres contes ; le nom de sa sœur Alice, en relation avec Alice aux Pays des Merveilles, et quand l'on voit cette dernière sur son lit de mort, cela peut nous faire penser à la Belle aux Bois Dormant ou Blanche Neige. L'animalité est aussi omniprésente dans ce film ; des hommes mi-homme mi-loup ( soit un loup-garou ), l'on voit bien leurs différences, charmeur quand ils ne sont pas transformés et sans pitié, sans humanité quand ils le sont comme nous avons pu le remarquer dans notre épisode de Buffy the vampire slayer où dans cet épisode les adolescents sont transformés en hyènes et leur côté être-humain disparaît totalement, ils mangent même des humains ou des animaux vivants. La mise en parallèle entre Buffy the vampire slayer et La compagnie des loups est faisable, comme la présence de loup-garou, et cette humanité totalement disparu par les personnes ayant cette « malédiction ».
Emma-Marie.

La compagnie des loups

administrateur4 | 29 janvier, 2015 11:38

 

Le film que nous avons vu est La Compagnie des Loups qui raconte l'histoire d'une fille, Rosaleen. Le film nous plonge dans son rêve où elle évolue dans une sorte de monde fantastique, sombre et peu accueillant. Tout au long de l'histoire nous suivons Rosalyn et son évolution dans ce monde fictif, si différent du sien mais aussi par d'autres cotés semblables.

Elle vit dans un petit village avec ses parents. Elle rend souvent visite à sa grand mère qui elle vit un peu en retrait dans la forêt. L'histoire se concentre aussi beaucoup autour du danger et des loups qui rôdent aux alentours du village et qui, dès le début du rêve ont tué la grande sœur du personnage principal.

Tout au long du récit Rosaleen évolue et son chemin croise à plusieurs reprises celui des loups, voire les loups garous.

Elle rencontre un inconnu aux allures étranges qui arrive, en la manipulant, à attirer Rosaleen hors du sentier, puis à la pousser à aller chez sa grand mère, allusion évidente au Petit Chaperon Rouge. Rosaleen se fait effectivement piéger et le loup garou parvient à tuer sa grand mère et sa petite fille choisit d'elle même de se transformer en loup et de rejoindre le mystérieux voyageur.

Le film se finit sur un plan, montrant Rosaleen qui se réveille, seule, dans son lit. Il est désormais absolument certain que toute l'histoire était en fait un rêve.

 

De nombreuses références sont faites tout au long du film, plus ou moins évidentes. Par exemple, Rosaleen devient une femme en ayant ses premières règles qui sont symbolisées par la cape rouge sang qui lui est donnée par sa grand mère.

De nombreuses allusions sont aussi faites aux contes pour enfants comme Le Petit Chaperon Rouge.

 

Célia

Buffy, Les hyènes

administrateur4 | 29 janvier, 2015 11:32

L'humanité et l'animalité sont deux principes opposés mais pourtant très proches. Il n'y a qu'un pas qui va l'un vers l'autre. L'humanité est pourtant rempli de sentiments, d'émotions, de compassion... Tout ce qui fait qu'un homme est humain . Alors qu'a l'antipode, l'animalité fait ressortir la rage qu'il y a en quelqu'un, ou plutôt quelque chose.. Elle montre la violence, la cruauté, l'horreur qu'un animal peut avoir en lui. L'humain à plus tendance à passer de l'autre coté de la barrière..

Nous avons pu avoir un aperçu du changement de bord d'un homme, qui à laissé son animalité prendre le dessus sur sa part humaine dans un épisode de la série télévisée Buffy the vampire slayer, lorsque Xander se fait ensorceler et devient un hyène. Cet épisode nous montre toute la cruauté et le manque de sentiments et de remords dont un animal peut faire preuve. Il nous prouve vraiment qu'une personne n'est pas un animal et inversement. La différence est flagrante et pourtant, le changement peut être si facile et soudain...

alt

Les hyènes

administrateur4 | 29 janvier, 2015 11:28

 

Cet épisode de « Buffy the vampire slayer » parle d'Alex et d'un groupe de jeunes qui se font posséder par des hyènes. Cette possession les rend totalement inhumains, ils se mettent à dévorer des gens, ils sont méchants et humilient toutes les personnes qui se trouvent sur leur chemin. Quand Buffy comprend cela, elle s'empresse d'aller expliquer la situation à Giles, l'homme de la bibliothèque qui l'aide dans tout les moments de sa vie. Cependant quand elle explique cela, Giles lui dit « Oui, c'est un adolescent, il faut le tuer », ce qui est bien sûr ironique, mais Giles dans cette phrase veut dire qu'un adolescent peut parfois être bête dans cette période de sa vie.

 

Après cela quand Buffy comprend qu'ils sont possédés elle retourne au zoo, l'endroit où ils ont eu cette malédiction. Elle monte un plan avec Giles et son amie Willow pour qu'ils redeviennent normaux. Ils réussissent leur plan avec succès, mais le gardien du zoo est jeté aux hyènes car ses intentions étaient mauvaises envers Alex et le reste du groupe.

 

Dans cet épisode les adolescents sont comparés à des hyènes. Méchantes et moqueuses, les hyènes peuvent être une image assez méprisante mais parfois réelle de la jeunesse d'aujourd'hui. L'on peut aussi voir le manque d'humanité totale des jeunes possédés, a part le fait qu'ils deviennent méchants, ils sont aussi capable de manger homme et animaux crus, tel de véritables animaux.

alt

Diogène de Sinope

animal | 28 janvier, 2015 16:12

Diogène de Sinope

Diogène de Sinope (413-327 av JC) , également appelé Diogène le cynique, est un philosophe grec de l'Antiquité fondateur de l’École Cynique. Le philosophe avait décidé de vivre seul dans une rue au cœur de la cité d’Athènes dans un tonneau. Il se comportait comme un chien c'est pour cela qu'il se fessait appeler le « chien royal » ou bien le « Socrate furieux » (il mordait ! ). Sa philosophie portait sur l'anti-matérialiste et l'anticonformiste. Ainsi, il était particulièrement provocant.

Diogène dénonçait la vanité de hommes et des puissants. Il voulait montrer que les richesses et la gloire sont passagères et qu'elles ne font pas le bonheur ni la grandeur d'un homme. Par ailleurs, Diogène considérait l'amour comme étant absurde : on ne devrait s'attacher à personne.

S'il se comporte comme un animal, c'est pour rappeler aux hommes leur nature bestiale. Enfin, il avait décidé de vivre avec la nature sous un aspect animal qu'il trouvait paradoxalement plus digne que celui de l'homme.

D. / C.

L'enfant sauvage de Truffaut

animal | 28 janvier, 2015 15:42

L'Enfant sauvage est un film français réalisé en 1970 par François Truffaut, il est inspiré de l'histoire de Victor de l’Aveyron. Ce film retrace l'enfance d'un enfant sauvage et son éducation après des années passées dans la forêt. 

Capturé comme un animal par des paysans, et amené au docteur Itard, à Paris. L'enfant sauvage semble être sourd et muet. Itard va lui apprendre le quotidien d'une vie d'enfant "civilisé" en lui enseignant ce qu'est le langage et l'écriture. L'apprentissage est difficile, mais avec de l'amour et de la patience le docteur parvient faire Victor un enfant tout à fait normal. 

On a vu dans ce film que si on laisse un enfant en dehors de toute civilisation il finit par avoir un comportement animal. L'homme l'animal on en fin de compte peu de différences, dès le plus jeune âge un enfant humain est éduqué alors que l'animal vie dans la nature. 

Dans la BD de Rubrique-à-Brac Victor est représenté comme un monstre et on ne voit aucune progression au cours de la BD. On ne voit que les mauvais moments de l'éducation de Victor, il est décrit comme un imbécile, brutal. Le docteur Itard n'a pas l'air d'aimer Victor il le considère comme une expérience scientifique alors que dans le film, le docteur finit par s’attacher à Victor. 

La BD est un peu ironique car sur la première image, Victor apparaît comme un enfant sauvage, sale, habillé d'un buisson autour des hanches. Puis sur la dernière image même s’il a changé mentalement et ses vêtements sont différents, mais il apparaît encore plus comme un imbécile.

D / C

L'enfant sauvage de Francois Truffaut

animal | 28 janvier, 2015 15:29

"L'Enfant sauvage" est l'histoire d'un enfant, capturé comme un animal par des paysans, et amené au docteur Itard, à Paris. Ce film tourne autour du thème « nature et culture »

L'enfant sauvage semble être sourd et muet et le monde scientifique le considère, très majoritairement, comme un attardé qui a, pour cette raison, été abandonné. Toutefois, le docteur Itard pense que ce qui apparaît comme un retard mental est le résultat de l'absence de contact avec les hommes. Ainsi, il va lui apprendre le quotidien d'une vie d'enfant civilisé et le faire émerger de sa primitive animalité en lui enseignant ce qu'est le langage. Difficiles épreuves, mais l'enfant sauvage articule quelques sons qui ont pour lui un sens. Victor devient son nom. Il acquiert peu à peu une humanité touchante.

Finalement, l'Homme se définit de même qu'un animal si depuis la naissance on ne l'éduque pas, puis tout dépend la zone où l'enfant grandit.

En perspective, la bande dessinée de Gotlib dans « Rubrique-à-Brac » met en image le projet absurde du professeur Itard en mettant en valeur Victor ( l'enfant sauvage ) comme une bête sauvage, qui n'a presque rien de semblable à un humain. Il ressemble à un primate. Gotlib est assez ironique.

Comme on peut le voir dans la première image, Victor est sale, il sent mauvais, il n'a pas de chaussure, les pieds noirs, les cheveux gras avec des nœuds. Alors que dans la dernière image, il est représenté comme un élève modeste, un apprenti, un novice dans le métier que le professeur Itard lui a donné. Il est propre avec juste l'air un peu niais.

 

 

Vincent S. / Raida M. / Marie B. / Camille R.

 

Victor de l'Aveyron

animal | 28 janvier, 2015 08:48

 Victor de l'Aveyron

"L'enfant sauvage" est un film de François Truffaut sorti en 1970 inspiré de l'histoire de Victor de l'Aveyron.

Le thème du film est le processus d'éducation, Le Dr. Itard veut absolument que Victor rattrape ce qu'il n'a pas appris avant, pour qu'il devienne comme les autres enfants.

L'Enfant sauvage est l'histoire d'un enfant, capturé comme un animal par des paysans, et amené au docteur Itard (joué par Truffaut lui-même) à Paris. L'enfant sauvage semble être sourd et muet. Le monde scientifique le considère, très majoritairement, comme un attardé. Il aurait été abandonné pour cette raison. Toutefois, le docteur Itard pense que ce qui apparaît comme un retard mental est le résultat de l'absence de contact avec les hommes. Il va lui apprendre le quotidien d'une vie d'enfant civilisé et le faire émerger de sa primitive animalité en lui enseignant ce qu'est le langage. Difficiles épreuves, mais l'enfant sauvage articule quelques sons qui ont pour lui un sens. Victor devient son nom. Il acquiert peu à peu une humanité touchante.

De ce film on peut retenir que l'éducation qui marche le mieux est l'amour et que l'homme est défini par l'éducation qu'on lui a donnée.

Chloé S., Lisa V. et Coraline P.

 

L'enfant sauvage de Truffaut

animal | 28 janvier, 2015 08:38

L'enfant sauvage de Truffaut

 L'enfant sauvage, film français qui a été réalisé par François Truffaut et sorti en 1970. Ce film est tiré d'une histoire réelle de Victor de l'Aveyron.

 Le thème du film est la pédagogie, apprentissage et l'amour.

Ce film parle d'un enfant trouvé dans la forêt de l'Aveyron. C'est un enfant sauvage, il ne sait ni parler, ni lire, ni écrire.

Il va être d'abord placé dans une école, mais sans succès, cet enfant ne parlera pas, et ne pourra pas apprendre en communauté, car les jeunes enfants sont moqueurs et méchants. Alors le docteur Itard prend la responsabilité de s'occuper de cet enfant, en lui donnant pour prénom «Victor».

 Il va lui apprendre les bases, c'est-à-dire communiquer, marcher, lire et aimer. Mais Victor n'est pas très sociable, et son manque de la nature le poussera à retourner dans la forêt, mais le docteur Itard et la gouvernante lui manquera encore plus, et retourna à «sa» maison.

 De ce film, on apprend que l'Homme n'ayant subi aucune éducation risque de rester animal.

 

Gwenaelle R. / Eléa R./ Roxanne R.

 
Accessible and Valid XHTML 1.0 Strict and CSS
Powered by LifeType - Design by BalearWeb