Lycée Jean Vilar - Villeneuve lez Avignon
Page d'accueil Le site académique
Le site du lycée Espace Numérique de Travail
Le lycée
  Le lycée Jean Vilar
  Archives
  Art et culture
  Association Sportive
  Blogs
  CDI
  Développement durable
  Enseignements
  Espace enseignants
  Espace lycéens
  Espace parents
  Grand oral
  Journal du lycée
  Marchés publics
  Orientation
  Projet d'établissement
  Spécialités
  TICE
  Un lycée européen
  Voyages
  Webradio













Nouvelle page 1
Concours National de la Résistance et de la Déportation Histoire

LES LAUREATS DU LYCEE JEAN VILAR (1ère S3 et seconde 4), PROMUS AU CONCOURS NATIONAL DE LA RESISTANCE ET DE LA DEPORTATION, à l'échelle départementale, 21 mai 2014.
CEREMONIE CNRD A L'HOTEL ATRIA, PUIS DANS LES SALONS DE LA PREFECTURE DE NIMES.
Sous les drapeaux de la République, de droite à gauche:
- 1er prix du Gard en dissertation d'histoire: Thomas FRESSSOZ
- 1er prix du Gard en travail collectif, dossier d'histoire et photographie : Charlotte FALLAIS, Jeanne MERINDOL et Elodie DEYMIER
- 3ème prix: histoire, informatique et audio visuel: Radio Londres et la Libération nationale : Ludo HOFFSTETTER
- 2ème prix travail collectif. Étude du maquis gardois et de la libération du département : Guillaume MAZUY
Étaient absents excusés Duncan ZUCCHINI , Justine DESHAYES et Sarah BAUDU-PIQUET

Le sujet du concours national était cette année 2014 :

Les libérations de notre territoire en 1944
et le rétablissement de la République

Une fois encore, accompagnés du chant choral des Partisans, la brillante équipe des lycéens de Jean Vilar, montait sur le podium des récompenses à l'ATRIA de Nîmes, puis à la collation d'honneur aux salons de la PREFECTURE. Fort attendus, ils furent honorés par :
- Les Anciens du CADIR, leur président M. Castan, ancien maquisard de l'Aigoual Cévennes, Mme Vigne, résistante, et Mme Julien, nîmoise, ancienne déportée, M. Chirat, maître de cérémonie.
- Les professeurs honoraires méritants, Mme Méger, Mme Cabanne, et Mme Vézilier, membre de l'onac.
- Les professeurs en activité, des collèges et lycées du Gard.
- La Préfecture.
- Les élus : Monsieur le représentant du Conseil Général du Gard, Mme Boissière conseillère municipale de la Mairie de Nîmes, déléguée aux Relations avec l'Armée et Monde Combattant.
- L'administration de l'éducation nationale : Madame l'inspectrice adjointe de l'inspection académique, un proviseur de lycée, deux principaux de collège et madame la proviseure adjointe du lycée Jean Vilar de Villeneuve lez Avignon.
- Les familles des élèves, émues et chaleureuses.

Après avoir observé, scruté minutieusement les représentants de notre république, nos lycéens chassèrent leur crainte, laissant place à l'émotion, pour gravir les marches de la récompense. En projection sur écran géant, des extraits des dissertations brillantes, permirent la réflexion au public de la salle, tandis que les photographies des héros extraits des archives familiales, les créations artistiques d'interprétation suscitaient l'admiration émotive d'un chacun. La voix off de Ludo, audible et vibrante, simulant Radio Londres, version 1944-2014, tint en haleine l'assemblée bienveillante constatant la valeur de cette jeunesse.

Je rappelle que le thème du concours cette année était placé sous le signe d'une triple commémoration, rappelée par Monsieur Le Préfet: 1794 l'abolition de l'esclavage, 1914 le centenaire de la première guerre mondiale, 1944: 70ème anniversaire de la libération de la France de l'oppression dictatoriale nazie et le retour à la république avec ses droits énoncés par la Constitution de la IVème république.

Monsieur Le Préfet, en effet, nous a reçus pour un pot d'honneur, dans les salons de la Préfecture. Il a tenu lui-même à honorer Thomas, pour la maturité civique de sa dissertation, en lui offrant la médaille de la préfecture, qui s'ajouta à la récompense du comité de la Légion d'Honneur. Sa dissertation prend la compétition nationale à Paris parmi les 101 copies des départements de France et d'Outre Mer. Il en va de même pour le 1er prix de travail collectif de Sarah, Charlotte, Elodie et Jeanne.

Chacun, honoré par de nombreux prix, quitta la cérémonie avec le Chant des Marais et le verre de l'amitié, l'esprit déjà ailleurs, en vue du voyage à Paris dans les lieux des institutions de la République.

Félicitations à tous, y compris à tous les élèves de mes classes qui ont participé au concours.

A MEDITER : « Lorsque l'état bafoue les droits républicains, il faut savoir recourir à l'indignation, voire à la désobéissance civile » Stéphane Hessel, écrivain, résistant.
« Notre seul but est de rendre la parole au peuple français et de conforter la république » le Général De Gaulle, Mémoires de Guerre.

Le professeur Madame Brenaut, l'un des maillons passeurs de l'histoire, qui perpétue la flamme du concours de la résistance, déportation, France Libre, depuis 7 ans au lycée Jean Vilar.